';
  • en
  • fr
  • es

 

20/02/2019

Dans le cadre de sa politique de développement durable, la ville d’Aurillac a souhaité valoriser la filière bois énergie de la région : une filière énergétique renouvelable, locale et non délocalisable, permettant d’offrir à ses habitants une énergie à faible impact carbone et à coût modéré dans le temps.

La réalisation d’une étude de faisabilité a confirmé l’intérêt d’un réseau de chaleur bois pour la Ville.

Ainsi la commune offre aux futurs abonnés du réseau de chaleur, une alternative énergétique aux modes de chauffage conventionnels en atteignant de multiples objectifs :

  • dynamiser et soutenir l’économie locale,
  • assurer une production d’énergie issue très majoritairement de sources renouvelables,
  • fournir aux usagers de la chaleur à un prix inférieur à leur énergie de référence.

La Société ENGIE Cofely a été retenue pour le financement et la conception de ce réseau de chaleur au bois et une phase d’exploitation, d’une durée de 24 ans, à compter de la mise en service des installations, prévue pour le dernier trimestre 2019.

La chaufferie comprendra deux chaudières biomasse et deux chaudières gaz (d’appoint ou de secours) pour une puissance thermique totale de 27,5 MW PCI. COMPTE.R  a été choisi en tant que fournisseur de deux générateurs biomasse de 6,5 MW PCI et de 3 MW PCI qui équiperont la future chaufferie.

Cette chaufferie sera construite à proximité du centre de tri, Yser. Là, des sous-produits de bois seront utilisés pour alimenter les deux chaudières.

Le réseau de chauffage urbain d’une longueur de 15 km, de par sa production centralisée de chaleur constitue un système écologique alliant économie, sécurité, confort et performance environnementale.

 

Recommend
Share
Tagged in